Contrepétries et contrepèteries

Définition et exemple

L’art de la contrepétrie consiste à inverser des sons pour révéler une phrase souvent grivoise. Comme des exemples valent mieux qu’un long discours, voici un exemple bien connu :

J’ai glissé dans la piscine !

devient

J’ai pissé dans la glycine !

Meilleures contrepétries

Voilà pour l’exemple, pas encore trop irrévérencieux… Vous avez compris le principe ? A vous de déchiffrer une sélection des meilleurs contrepèteries du site la Poule qui Mue !

Je n’ai pas de rebord à mes épaulettes

Retire ta langue, que je guette !

Un petit calcul, et on s’en va !

J’aime vachement votre frangin.

Les canicules s’emballent !

J’ai du tracas jusqu’au cou !

Les nouilles cuisent au jus de canne.*

*(attention, 2 inversions !)

contrepétrie nouilles sécateur
Il ferait mieux de couper les nouilles au sécateur !

Si certaines contrepétries vous échappent, rendez-vous sur la page suivante. Toutes les solutions sont indiquées en survolant les contrepétries avec votre souris, ou en les touchant sur tablette et smartphone. Aviez-vous aussi remarqué qu’une contrepétrie se cache dans le titre du site ? Celle-ci est un peu grivoise 😉

Sinon, vous pouvez faire un tour sur la page des définitions et exemples, pour continuer de vous entraîner. Ou tout simplement sur l’accueil de la Poule qui Mue.

Orthographe : contrepétries versus contrepèteries

Sachez que l’orthographe officielle, et la plus partagée, est contrepètErie, avec un E supplémentaire (voir Larousse). Cependant, une erreur commune consiste à orthographier le mot contrepétrie. En effet, 30% des internautes orthographient le mot sans E, si on compare les nombres de résultats dans les moteurs de recherche.

En toute logique, l’orthographe proposée par les dictionnaires (avec un E) est donc l’orthographe choisie pour l’ensemble de ce site, en dehors de cette page. Si vous êtes coutumier de cette erreur classique, pensez-y !

Bon amusement, et bonne lecture sur la Poule qui Mue !