Ce cas de Corée me turlupine

Contrepèterie citée par Dominique Strauss-Kahn, alors Ministre de l’Economie et des Finances, lors d’une intervention à l’Assemblée Nationale en 1997. A l’origine, cette contrepèterie est issue du recueil de Louis Perceau, La Redoute des Contrepèteries (1934).

Dominique Strauss-Kahn
Dominique Strauss-Kahn : « Ce cas de Corée me turlupine » (crédit photo: DiviFilius)

Contrepèterie : art de décaler les sons

Succulente contrepèterie de Joël Martin, rédacteur de la rubrique Sur l’Album de la Comtesse du Canard enchaîné depuis 1984.

Les populations du Cap mettent les échecs en valeur

L'Afrique est dans l'attente d'une lutte passive !

Tom Edgerry