De terribles tempêtes ont bien abîmé la vieille route

Louis Perceau (La Redoute des contrepèteries – 1934)