Quand il est saoul, il n’a plus de remords

Louis Perceau (La Redoute des contrepèteries – 1934)